« Une nouvelle terre divine, des mystères à percer... Survivras-tu dans ce monde inexploré ? »
 

Partagez | 
 

 SVANHILDE — Tout parle à qui sait lire, voir et écouter.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Svanhilde
Messages : 3
Date d'inscription : 14/01/2017
Age : 17
PUF : Apana
Os : 20

Feuille de loup
Âge :
Rang :
Spécialité : Aucune
Dim 15 Jan - 0:24



Svanhilde


IDENTITÉ

Nom : Svanhilde, et, il y a fort longtemps Patte Candide.
Surnom(s) : Celle qui écoute.
Sexe : Demoiselle, à n'en point douter.
Age : Svanhilde est assez vaste sur le sujet, elle dit souvent qu'à son âge on ne compte plus. En réalité, elle à 126 lunes.

Clan : Ancienne membre du clan de la Rivière, elle est aujourd'hui, et ce depuis la transition, vagabonde.
Rang :

Origines : Comme dit précédemment, Svanhilde est née au sein du clan de la Rivière, sur Terre. Elle avait 6 lunes lors de la transition.
Famille/Liens : Il ne lui reste plus personne, et ce depuis fort longtemps.


PSYCHOLOGIE

sage ✧ altruiste ✧ curieuse ✧ réfléchie ✧ imprévisible ✧ sarcastique sur les bords ✧ humble

" CELUI QUI CROIT SAVOIR N’APPREND PLUS. " ― PIERRE BOTTERO

Svanhilde aime à penser qu'il y a quelque chose de bon en chaque être, elle ne porte jamais de jugement hâtif lié aux apparences et, de ce fait, il n'est pas rare qu'elle passe pour une idiote et une ignorante, mais seulement aux yeux des imbéciles, car le regard n'est plus d'aucune utilité quand le cœur perçoit la vérité de chaque chose. Et elle se plait à affirmer que très peu de gens sur ces terres divines, sinon les plus intelligents, peuvent imaginer la présence du soleil par un jour de pluie. Svanhilde a toujours fait preuve d'une ouverture d'esprit incroyable et d'une curiosité intellectuelle insatiable. C'est une érudit, avide de savoir, et qui croit en ses convictions. Le changement ne l'effraie pas, elle considère que ce n'est rien d'autre qu'un pas vers l'inconnu, le possible, l'émerveillement et qu'il suffit de laisser la vie nous prendre au corps, de se laisser guider et de valser avec les sensations.
Elle dit souvent que, si le temps lui a enlevé trop tôt ses proches, il ne pourra jamais lui prendre ce qu’il y a de plus cher au monde, le pouvoir de penser, d’apprendre, et de s’émerveiller, encore, toujours et à jamais. Alors elle s’émerveille, chaque jour, et estime qu’elle aura toujours quelque chose à apprendre du monde qui l’entoure et des êtres qu’elle croise. Car la science infuse n’existe pas et que ni le clan des Etoiles, ni même les divinités ne la possède, et que ceux qui prétendent le contraire sont bien ceux qui sont le plus loin de la vérité.


" PLUS QUE LE DISCOURS DES HOMMES, ÉCOUTE LE SOUFFLE DE LA NUIT ET LE MURMURE DE TON CŒUR. EUX NE MENTENT PAS. " ― PIERRE BOTTERO

Il faut savoir que Svanhilde n'accorde pas facilement sa confiance. Ce n’est pas tant qu’elle se méfie, mais elle estime que la confiance n’est pas une chose convenue, et que c’est une notion qui se mérite. Elle fait preuve d’une sagesse que l’on dit sans pareille, et beaucoup n’hésitent pas à s’adresser à elle afin de bénéficier de son oreille attentive et de ses précieux conseils.
Elle considère que les mots sont des armes, des dons, qu'ils ne se gaspillent pas et que même si l'on peut substituer la matraque à la conversation, les mots conserveront leur pouvoir. Ils sont le support de la compréhension et, pour ceux qui les écoutent, l'énonciation de la vérité. Elle est de ceux qui ont une voix parcimonieuse et un silence d'une profondeur intelligible qu'on dit ne rencontrer jamais chez personne ailleurs. Alors, lorsqu’elle fait entendre sa voix, le monde se tait et boit ses paroles.
Selon elle, la vraie force réside dans la considération et le respect des faiblesses. Et non seulement la vanité la fait rire, mais elle conçoit le lupin qui s'y adonne comme berné par essence. Elle a, à ce propos, un tact et un art imparable de la critique qui ne laisse rien indemne tant elle est écœurée de voir partout des formes de paraître et de régner pour lesquelles elle n'a que dédains et sarcasmes. C'est la société qui est malade, de suffisance, d'arrogance et de grégarité, dirait-elle.


" J'OUVRE LES CHEMINS ET LE DESTIN SE PLIE DEVANT MA LIBERTÉ. " ― PIERRE BOTTERO

Certains solitaires pensent que leur liberté réside dans le fait que leur territoire n'a aucune frontière, que chaque jour le paysage change et que rien ni personne ne les retient. D'autres se borneront à lui expliquer que la liberté n'existe que dans le mouvement de conquête de la liberté et que, de toute manière, on ne peut jamais obtenir la liberté toute entière.
Mais, selon Svanhilde, la liberté, c'est la connaissance et l'indépendance de la pensée. Et justement, elle pense. Elle pense que la vie est douce, et qu'elle doit être un refrain qui sans cesse recommence afin de nous enivrer et de nous mener derrière les douces chutes du bonheur. Elle pense aussi qu'il est possible d'aimer un être comme on aime la sensation de ce bonheur salvateur qui nous parcoure. Qu'il existe des embellies plus éternelles qu'éphémères, et des enivrements qui durent une vie entière parfois. Elle pense surtout que l'on peut décider d'être qui l'on veut, que ce sont nos actes et nos choix qui nous définissent, et que la fatalité n'a rien à voir là-dedans, qu'elle a été inventé par le tyran pour justifier ses crimes et par l'imbécile comme excuse de ses échecs.
PHYSIQUE

Le respect que Svanhilde impose s'adoube d'une beauté entière tandis que le sillage impassible de sa démarche affranchit le vide en des appuis fermement posés sur le sol puis, entre statique et suspens, apprend à quiconque ce qu'est réellement un loup qui marche. Il est dit que tous les esprits du monde veillent sur elle, ceux qui vivent dans la terre, l’eau, le ciel…il est dit que Svanhilde les écoute, qu’ils la guident et qu’elle est capable de peindre en milles couleurs l’air du vent. Et en la voyant, vous ne pourrez qu’y croire.

On dit de Svanhilde qu’elle a de la magie au bout des pattes, des paillettes dans l’âme et un sourire lumineux. Elle est tout ce qu’on appelle un véritable rayon de soleil, un voyage à elle seule. Et il y a l'ambre de ses yeux où la flamme des êtres victorieux et la malice de ces enfants qui ne grandissent jamais palpite. Son regard captive et sonde, il reflète les complexités de son âme. Et, au cœur de ses pupilles, ces astres brillants mêlant feu et glace, l'éphémère devient vertigineux.

Elle est astre de vie, autant source de chaleur que de douceur. Et son pelage, d’un blanc immaculée, contrastant avec l’image rayonnante et pétillante qu’elle renvoie, a gardé son éclat d’antan pour se sublimer encore. Il couvre un gabarit svelte aux courbes graciles bien qu’altérées par le temps. Elle paraît triste quand elle ferme la bouche, ses jolies canines lui enlève cet air maussade et enjolive son visage, reflétant son âge avancé, aux traits fins.

Elle avait de nombreuses fois chassées les nuages qui assombrissaient les pensées de son entourage. Et si l’on en croit les rumeurs, c’est avec les étoiles dans les yeux et le cœur sur la patte qu’elle rallume les halos autour des gens, diffusant une lumière rassurante et protectrice. Un ange déchu, tombé du ciel, vecteur de sourire et de tendresse.


BIOGRAPHIE


PROLOGUE ― LES CIEUX SANGUINS.

Dans les moments qui précèdent les grandes catastrophes, certains détails ne vous paraissent essentiels qu’après coup. Ce ciel trop bleu, trop lumineux, contemplé depuis votre tanière. Ce silence trop parfait aux bords de la rivière. Ces chouettes d’habitude si calmes qui, soudain, au creux des pins, hululent autant que des loups qui hurleraient la perte d’un des leurs. Ou encore le vent qui ne siffle plus sur l’immense plaine.
Des avertissements. Des signes.
Peut-être y a-t-il eu un tel présage, ce soir de printemps là. Mais si ce fut le cas, il faut croire que je n’ai pas été assez attentive.


Dans l'ordre immuable des choses, on vit, et l'on meurt. Arraché aux bras de ces êtres que l'on aurait voulu aimer un peu plus et enlacer ardemment afin de leur exprimer les choses ineffables. Eux, sont morts avant de vivre.
Et ce n’est qu’un torrent d’images toujours aussi vives et déchirantes. Elle revoit la nuit tomber sur eux, emporter leurs yeux-lumière et leur âme précieuse loin de ce monde aux flammes dirimantes et aux cieux sanguins. L’ultime souvenir, le dernier soupir. Le cri cruel et amer de l’âme en perdition, estropiée, meurtrie et condamnée. Et elle hurle. Elle hurle le nom de ses proches défunts. Et dans le ciel, sa plainte longue et maussade claironne comme un appel à la mort. Il suffit d'une seconde de divagation pour que la souffrance s'empare d’elle, de son âme, de son tout.
Et la réduise à ce qu’elle n'était déjà pas.
Rien.

L’instant d’après, un choc ahurissant. Elle est projetée plusieurs mètres en arrière, soufflé. Les étoiles s’écrasent une par une sur la Terre, et leur bras enflammés y ravagent toute forme de vie.
Le reste du film se déroule sans elle. Elle ne voit plus rien, une lumière aveuglante, inhumaine, occulte tout le reste. Dehors, ailleurs, c’est la panique – une vague de mort et de désolation. Elle entend les hurlements, les gémissements, de ceux qui ne sont pas morts, ceux qui restent.
Un liquide brulant coule sur son visage. Du sang, peut-être ? Autre chose ? Elle est paralysée, toujours aveuglée par cette lumière étrangement apaisante. Les bruits dehors se font alors plus sourds, et quelque chose soupire en elle. Toute cette horreur. Une force irrépressible l’aspire à l’intérieur d’elle-même. Elle tombe, tombe sans fin, et le monde tombe avec elle. Bientôt même la peur a disparu. Remplacée par le néant irrépressible.

À jamais endormie,
L'âme vit par la mémoire.
Univers silencieux et infini,
Qui émerveille celui qui sait voir.


CHAPTER 1 ― ILS SE VENGERONT.

Ce qui la frappe d’abord, c’est la beauté du ciel. Jamais rien vu de tel. Ces nuages nets, parfaits, ces nuances d’indigo, de rose, d’orange flamboyant composent un tableau d’une pureté si éloquente qu’on dirait l’œuvre d’un vieux maître italien touché par la grâce.
Elle veut se relever. Impossible. Elle essaie de remuer une griffe, une oreille, sans plus de succès. Tout ce qu’elle est capable de faire, c’est cligner des yeux. Je suis morte. Voilà ce qu’elle pense d’abord. Bon, si la mort se résume à cela, il n’y a pas de quoi être effrayé. Elle est incapable de bouger mais elle respire.

Après plusieurs minutes d’efforts laborieux, elle parvient à tourner la tête. Elle est étendue au cœur d’une prairie d’herbes hautes. Elle n’est pas seule. Elle ferme les yeux, les rouvres. Non, elle ne rêve pas. A ses côtés se trouve de nombreux autres loups, quoique pas si nombreux, encore inconscients et gisants aux creux de la lande.

Combien de temps reste-t-elle allongée ainsi ? La pluie se met à crépiter. Des gouttes tièdes explosent sur son visage, ça n’a rien de désagréable, et elle a le temps d’en distinguer certaines avec une précision inhabituelle, comme si elles se figeaient avant de s’écraser. Un arc-en-ciel de couleurs se diffracte en leur cœur. La pluie cesse comme elle a commencé. Elle sourit. Elle est incapable de réfléchir au passé, aux circonstances qui l’ont amené ici. Quel est cet « ici » ?

Une nouvelle fois, elle tente de remuer les pattes. Lorsque, enfin, sa patte antérieur droite se déplie, elle en est si soulagée que ses yeux s’embuent. Quelques minutes plus tard, elle parvient à s’asseoir. Étourdie, comme sortie d’un trop long voyage. Dans le ciel, le vieux maître italien continue à rêver en peignant.

Après bien des efforts, elle réussit à se lever. Extase. Et le soleil se lève avec elle.
En contre-bas s’étend une forêt de pins à perte de vue, majestueuse. Les herbes de la prairie où elle se trouve lui arrivent au poitrail, elle a l’impression de fendre les vagues. Plus haut, coiffée de neige, la cime de la montagne domine tout le reste.
C’était comme si ils l’attendaient, ces nouveaux horizons. Et c’était comme renaître. Ouvrir les yeux sur un monde totalement inconnu, avec rien pour souvenir… Ses parents, son frère : où étaient-ils ?

« Patte Candide… »

Elle fait volte-face. Devant elle se dresse un grand loup noir et dans son regard elle peut lire l’inquiétude et la tristesse. Etrangement, il lui semble familier.
Doucement, il effectue quelques pas afin de se rapprocher d’elle et s’assoit à ses côtés. Il plonge un instant son regard empli de douleur dans le siens, et semble promptement apaisée par son air it et troublé. Cependant, cela est de courte durée, et déjà il baisse les yeux et ouvre une première fois la bouche, comme pour lui dire quelque chose, avant de la refermer. La blanche fronce le museau.

« Je suis désolé, Candeur. Pour ta mère, pour ton père… Et pour Petit Fauve… Les étoiles les ont emportés avec elles, que le Clan des Etoiles veille sur eux… Si tant est que nos ancêtres aient été épargnés... »

Lorsque le loup ébène lève à nouveau ses prunelles avec appréhension sur la petite louve blanche, il peut lire en elle un ébranlement si puissant qu’il le ressent lui aussi, jusque dans ses tripes. Oui, ça y est, elle se souvient. Les étoiles sont descendues sur Terre, n’épargnant rien ni personne, et elle entend encore crépiter les braises de ce feu qui fut ravageur. Une larme coule sur sa joue, et la tristesse l’envahit. Une tristesse si profonde, si forte qu’elle ne peut y résister. La patte que la blanche porte à son museau tremble malgré elle. Les larmes, les cris, le sang, la mort… Tout resurgit dans un effrayant désordre. Tout se mêle subitement, les lettres et les mots ne trouvent plus refuge, bouleversement soudain faisant d’elle une marionnette.
Elle aimerait croire qu’elle va se réveiller mais tout – les herbes, les nuages, les autres loups, et jusqu’à son souffle profond – lui semble bien trop réel pour appartenir au monde doucereux des songes. Jusqu’alors debout, elle tombe au sol et se recroqueville. Elle lève son visage ravagée par la douleur vers le ciel. Le temps avaient viré à l’orage, comme la tempête intérieur qui était née en elle. Venus de la montagne, des nuages charbonneux avaient envahis la plaine. Les premières gouttes avait commencées à tomber, cette averse-là ne ressemblait en rien à l’ondée qui l’avait précédée ; c’était un tambourinement sauvage. Une houle agitait la prairie, pourtant bien moins puissante et dévastatrice que celle qui agitait son cœur et son corps. Et elle voudrait que la pluie l’engloutisse, la noie. Elle souffrait, et elle plongeait, lentement, dans le néant de la tristesse. Et elle hurlait, pour se délivrer de cette souffrance. Elle avait atteint son paroxysme et la brûlait de l’intérieur, la déchirait et la tuait.  
Elle avait ouvert la cage aux vieux Démons, elle les avait laissé partir, et ils se vengeront.

Derrière l'écran

PARLONS DE TOI !

PUF : Apana (et uniquement Apana, je bannie d'office les Apanapoil, Apanarmoire, Apananas et tout ce qui diffère d'Apana èé)
As-tu lu les parties exigées du Préambule ? Eh oui, en fait c'est absolument nécessaire pour comprendre le fonctionnement du forum
Codes : Nomnom par Laluna Coeur2
Auteur(s) de ton Kit : Puf/pseudo de celui qui a fait ton avatar et ta signature (si tu n'as pas de Kit, tu peux en demander dans la partie "Fais-moi un dessin !")

Fréquence de connexion : Dés, que je le peux, ça varie beaucoup mais je me connecterais minimum 5/7, ce qui n'induit pas que je serais très productive ces 5 jours ci... Halo
Comment as-tu connu le forum ? Ça faisait un moment que je cherchais un forum lupin assez actif, j'avais abandonné l'idée et puis je vous ai croisé sur un top-site, du coup...
Ton avis sur le forum (+ des conseils pour l'améliorer ?) : Sincèrement, ne l'ayant vue que d'extérieur pour le moment, c'est compliqué de donner des conseils constructifs et objectifs. En tous cas le design est fort sympa, peut-être un peu long à mon goût, donc peut-être penser à modifier un peu le codage, soit mettre des doubles catégories (genre deux colonnes si vous voyez ce que je veux dire) soit réduire l'espace que prennent la catégories, m'enfin c'est qu'un petit détail. Les gens (bah en fait les deux personnes que j'ai croisé) ont été très accueillantes donc c'est cool. Le contexte est sympa et original, donc forcément niveau évents ça ne peut qu'être sympa et original aussi...J'ai hâte de voir le forum se développer, étant sur un autre forum trèèès vieux, j'espère voir celui-ci tenir longtemps et je vous le souhaite aussi ! Cute2

Une remarque ? Des questions ? Personnellement je m'étais posée la question s'il était possible de jouer des personnages ayant vécu la "transition", j'avais une moitié de réponse avec l'âge sur lequel vous ne nous restreignez pas dans la limite du réel mais peut-être qu'il serait utile de le préciser...quelque part...enfin je sais pas, c'est vraiment histoire de faire une remarque parce qu'ayant croisé une administratrice j'ai eu ma réponse très vite et puis votre partie préambule est très complète ;).
Ah si, peut-être rendre accessible aux invités les effectifs et la gestion des os parce que quand j'ai voulu aller voir ça de plus près (notamment pour voir quels clans étaient ouverts et combien d'os il fallait pour un nouveau personnage) j'ai été un peu frustrée de pas y avoir accès. Mais là encore, c'est un détail, parce qu'au final je me suis inscrite, éhéh Coeur
Oh, les emojis, ce serait sympa qu'ils aient un petit nom, pas un chiffre. Voilà voilà, c'est vraiment des détails ridicules. RIP
Le forum m'a l'air super en tous cas, hâte de faire partie de la communauté !


Spoiler:
 


Dernière édition par Svanhilde le Lun 20 Fév - 16:22, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Danse des Lucioles
Guerrier • one day I will go to war
Messages : 1276
Date d'inscription : 28/01/2016
Age : 13
PUF : Desty, Chicken, Dory~
Autres comptes : Je suis un poulet sauvage chevauchant des pastèques à pattes.
Os : 785

Feuille de loup
Âge : 26 lunes.
Rang : Guerrier(ière)
Spécialité : Aucune
Dim 15 Jan - 0:28

Bienvenuuuuuue Ana! Coeur2
Hâte de lire ta fiche et de rp avec toi! Cute2


Signature provisoire


Signatures:
 

Si tu ne cliques pas, tu meurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://jaipasdesiteweb.fr/
Petite Lune
Fondatrice • absolute queen of TOH
Messages : 729
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 22
PUF : Laluna
Autres comptes : Aucun
Auteur(s) du Kit : miss houpette (avatar) & Laluna (signa)
Os : 1100

Feuille de loup
Âge : 6 Lunes
Rang : Louveteau
Spécialité : Aucune
Dim 15 Jan - 0:45

(re) BIENVENUUUUE Salut
Encore une fois, j'adooooore ton idée de perso, j'ai hâte de découvrir ta fiche **
Merci pour toutes tes remarques (L)
Bon couraaage /o/




Signa louvette:
 

Revenir en haut Aller en bas
Concupiscence Meurtrière
Solitaire • free and proud, that's all...
Messages : 344
Date d'inscription : 25/03/2016
Age : 21
PUF : Miro
Auteur(s) du Kit : Fellou
Os : 320

Feuille de loup
Âge : 38
Rang : Lieutenant(e)
Spécialité : Aucune
Dim 15 Jan - 16:43

Dans la hâte de voir ta fiche terminée je te souhaite la bienvenue


Alors je veux bien croire en l'espace éternel, mon âme y dansera pendant des millénaires, frôlant de par son souffle un espace irréel qui sera le prélude aux déceptions amères.
Revenir en haut Aller en bas
Svanhilde
Messages : 3
Date d'inscription : 14/01/2017
Age : 17
PUF : Apana
Os : 20

Feuille de loup
Âge :
Rang :
Spécialité : Aucune
Dim 15 Jan - 16:49

Merci à vous trois Heart
Psychologie terminée Up Bon, j'avoue que j'ai repris une psychologie d'un de mes personnages sur un autre forum, mais je l'ai quand même adaptée à svanhilde, je suis pas si flemmarde que ça :3
Le physique va surement me prendre un peu plus de temps, et puis l'histoire aussi, mais j’essaierai de faire court et de rester assez vague sur ce qu'elle a vécue pour pouvoir développer tout ça en rp, et puis pour laisser une petite marge pour les liens etc. ;)


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Etoile de la Fée
Admin • master of TOH
Messages : 722
Date d'inscription : 23/01/2016
Age : 20
PUF : Dove
Autres comptes : Petit Spectre
Auteur(s) du Kit : Dove (MOI)
Os : 890

Feuille de loup
Âge : 47 Lunes
Rang : Meneur(e)
Spécialité : Aucune
Dim 12 Fév - 16:55

Coucou miss ou mister ?,

Je viens au nouvelle comment se passe ton écriture de ta fiche ? As tu besoin d'une aide quelconque ?
Cela fait plus de quatre semaines depuis ton dernier message ici ! Si tu as un soucie quelconque dis le nous, nous t'aiderons au mieux. On ne mange pas. ;)

Je te souhaite la bienvenue par ici et j'ai hâte de voir ce que va devenir ton petit loup. 8D




Signa moi ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Svanhilde
Messages : 3
Date d'inscription : 14/01/2017
Age : 17
PUF : Apana
Os : 20

Feuille de loup
Âge :
Rang :
Spécialité : Aucune
Jeu 16 Fév - 14:08

Bonjour ! (Miss ;))

Ehm, oui, je traîne, excusez-moi. Je poste le prologue aujourd'hui et avance petit à petit. En fait, j'ai pas vraiment posté ma fiche au bon moment, j'étais hyper occupée, mais bon bref. Du coup, étant en vacances, je vais terminer mon histoire avant la fin de ces dernières. Promis ! Razz

Merci en tous cas Amour


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Griffe de Sang
Lieutenant • aspiring to the throne
Messages : 61
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 22
PUF : Dark
Os : 205

Feuille de loup
Âge : 36 lunes
Rang : Lieutenant(e)
Spécialité : Aucune
Sam 18 Fév - 22:56

Bienvenue à toi jolie louve ! Très belle fiche au passage.


Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Etoile de la Fée
Admin • master of TOH
Messages : 722
Date d'inscription : 23/01/2016
Age : 20
PUF : Dove
Autres comptes : Petit Spectre
Auteur(s) du Kit : Dove (MOI)
Os : 890

Feuille de loup
Âge : 47 Lunes
Rang : Meneur(e)
Spécialité : Aucune
Dim 19 Fév - 12:47

Coucou,

Pas de soucie. Préviens nous quand tu en a fini qu'on ne laisse pas ta fiche en suspens trop longtemps ! ;) ♥




Signa moi ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
SVANHILDE — Tout parle à qui sait lire, voir et écouter.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiona Ferjones : Tout parle à qui sait lire, voir et écouter [Terminée]
» Un aveugle qui voit ! Et qui sait lire ?
» [LIBRE] Quand le coeur se tait, tout parle inutilement.
» Légende de mon département...
» Tout le monde en parle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tears of Hope :: Personnages :: Présentation-
Sauter vers: